Pour l’Algérie, l’enjeu majeur de sa transition vers la société du savoir est de créer de la valeur ajoutée et d’améliorer le niveau de vie et le bien-être social de ses citoyens.
La création des parcs technologiques en Algérie s’inscrit dans le cadre d’une stratégie nationale ambitieuse, visant justement son arrimage à la société du savoir et accordant une priorité absolue à la promotion de l’industrie, de la recherche et de l’innovation dans le secteur des TIC.

En effet, conscient du rôle fondamental que peuvent jouer les parcs technologiques, considérés comme des catalyseurs du processus d’innovation et des forces motrices du développement et de la croissance économique, l’Etat s’est doté d’un instrument de conception et de mise en œuvre de la politique nationale de promotion et de développement des parcs technologiques, matérialisé par l’Agence Nationale de Promotion et de Développement des Parcs Technologiques (ANPT).
Le rôle de promoteur des Parcs Technologiques, confié à l’ANPT, est un facteur déterminant pour la réussite du premier Parc Technologique, mais aussi des autres parcs technologiques dont elle a la charge. Avec la perspective de replacer l’Algérie sur la trajectoire du progrès et de l’innovation technologiques, si l’on prend en compte le contexte régional, au demeurant très compétitif, où l’on observe, chez les pays voisins de l’Algérie et tout autour de la Méditerranée, la création de nombreux parcs et centres technologiques ayant un concept similaire à celui du Cyber parc d’Alger.
Il est inscrit dans les objectifs stratégiques de l’ANPT, que ces parcs, constituent à terme ; les « centres nerveux » d’un réseau national de recherche scientifique et technologique à même de répondre aux exigences de mise à niveau et d’excellence du tissu industriel ; ainsi qu’aux besoins de développement des services à haute valeur ajoutée de l’économie immatérielle, enjeu majeur du vingt et unième siècle.
Pour atteindre leurs objectifs escomptés, en termes de valeur ajoutée, de promotion de l’innovation et de l’entrepreneuriat, centrés sur les TIC, les parcs technologiques doivent axer leurs actions sur, le développement des éléments suivants :

  • Une densité d’acteurs TIC de nature à stimuler la compétitivité individuelle des entreprises TIC et assurer l’attractivité, la pérennité et la croissance des parcs technologiques.
  • La collaboration entre les acteurs afin d’accroitre la capacité et la compétitivité individuelle des entreprises, dans le but de favoriser les échanges d’expérience, le savoir-faire et les compétences.
  • L’innovation : il s’agit ici de privilégier l’innovation collaborative par la mise en synergie les interactions et les capacités d’innovation des entreprises.
  • Le développement de l’entrepreneuriat qui a un impactéconomique et social, avec toutes ses implications en matière de création de richesse, de revitalisation des territoires et création d’emplois
%d blogueurs aiment cette page :