Le jumelage institutionnel entre l’Algérie et l’Union européenne portant sur « l’appui au Ministère de la Poste, de télécommunications, des technologies et du numérique (MPTTN) dans la mise en place d’un écosystème favorisant le développement des TIC en Algérie », a été lancé jeudi à Alger en présence des représentants des partenaires de ce  jumelage et du Commissaire chargé de la politique européenne de voisinage, Johannes Hahn.

  • Inscrit dans le cadre du programme d’appui à la mise en œuvre de l’Accord d’association entre l’Algérie et l’UE, le projet est lancé entre l’Agence nationale de promotion et de développement des parcs technologiques (ANPT) et un consortium européen constitué du ministère allemand de l’économie et de l’énergie en sa qualité de chef de file et de la fondation française Sophia Antipolis en tant que partenaire junior.

Financé à hauteur de 1 400 000 euros par l’UE et géré par le ministère du Commerce à travers l’Unité de gestion du programme P3A, ce jumelage institutionnel lancé pour une durée de 24 mois, va permettre d’aborder l’étude des meilleures pratiques de deux pays membres du consortium européen susceptibles d’être adaptées au contexte algérien.

Chef de cabinet au ministère de la Poste, de télécommunications, des technologies et du numérique (MPTTN), Khaled Taddounit, a souligné, que ce projet de jumelage « devrait profiter à l’ANPT dont les activités sont au centre de la politique de développement des télécommunications et du numérique en Algérie ».

Il a ajouté que l’Algérie « déploie d’importants efforts pour la mise en place d’infrastructures de communication sécurisées, accessibles et fiables à travers l’ensemble du territoire national, en vue, notamment du désenclavent des zones éloignées, de la généralisation des services et contenus en ligne, la fourniture d’un accès universel aux nouvelles  technologies et la formation de compétences nationales, l’objectif étant d’améliorer la vie quotidienne du citoyen et impulser une économie nationale prospère basée sur la connaissance ».

Pour sa part, le Directeur national du P3A, Djilali Lebibet, a relevé que ce jumelage « constitue une opportunité pour le développement des activités numériques basées sur les TIC et des usages correspondants à travers la promotion des PME, via la mise en réseau, le transfert de l’expertise et le développement des services TIC et le renforcement des capacités du MPTTN en termes d’encadrement et d’innovation ».

De son côté, le DG de l’ANPT, Abdelhakim Bensaoula, a indiqué que la mise en œuvre de ce jumelage « va permettre d’améliorer le réseau partenarial dans une finalité d’innovation, renforcer l’encadrement de la recherche-développement des TIC, revisiter le processus d’incubation et redynamiser le Cyber parc de Sidi Abdellah ».

Chef de la coopération au sein de la Délégation de l’UE, Manuela Navarro a soutenu que le jumelage institutionnel lancé « offre une opportunité pour un échange des expériences dans un secteur très important » pour le développement de l’économie, ajoutant que l’Algérie « s’est développée en matière de technologies de l’information et de la  communication ».

Source: http://www.aps.dz