La recherche et l’innovation au service de l’industrie des TIC

La recherche et l’innovation au service de l’industrie des TIC

Pour l’Algérie, l’enjeu majeur de sa transition vers la société du savoir est de créer de la valeur ajoutée et d’améliorer le niveau de vie et le bien-être social de ses citoyens.
La création des parcs technologiques en Algérie s’inscrit dans le cadre d’une stratégie nationale ambitieuse, visant justement son arrimage à la société du savoir et accordant une priorité absolue à la promotion de l’industrie, de la recherche et de l’innovation dans le secteur des TIC.

En effet, conscient du rôle fondamental que peuvent jouer les parcs technologiques, considérés comme des catalyseurs du processus d’innovation et des forces motrices du développement et de la croissance économique, l’Etat s’est doté d’un instrument de conception et de mise en œuvre de la politique nationale de promotion et de développement des parcs technologiques, matérialisé par l’Agence Nationale de Promotion et de Développement des Parcs Technologiques (ANPT).
Le rôle de promoteur des Parcs Technologiques, confié à l’ANPT, est un facteur déterminant pour la réussite du premier Parc Technologique, mais aussi des autres parcs technologiques dont elle a la charge. Avec la perspective de replacer l’Algérie sur la trajectoire du progrès et de l’innovation technologiques, si l’on prend en compte le contexte régional, au demeurant très compétitif, où l’on observe, chez les pays voisins de l’Algérie et tout autour de la Méditerranée, la création de nombreux parcs et centres technologiques ayant un concept similaire à celui du Cyber parc d’Alger.
Il est inscrit dans les objectifs stratégiques de l’ANPT, que ces parcs, constituent à terme ; les « centres nerveux » d’un réseau national de recherche scientifique et technologique à même de répondre aux exigences de mise à niveau et d’excellence du tissu industriel ; ainsi qu’aux besoins de développement des services à haute valeur ajoutée de l’économie immatérielle, enjeu majeur du vingt et unième siècle.
Pour atteindre leurs objectifs escomptés, en termes de valeur ajoutée, de promotion de l’innovation et de l’entrepreneuriat, centrés sur les TIC, les parcs technologiques doivent axer leurs actions sur, le développement des éléments suivants :

  • Une densité d’acteurs TIC de nature à stimuler la compétitivité individuelle des entreprises TIC et assurer l’attractivité, la pérennité et la croissance des parcs technologiques.
  • La collaboration entre les acteurs afin d’accroitre la capacité et la compétitivité individuelle des entreprises, dans le but de favoriser les échanges d’expérience, le savoir-faire et les compétences.
  • L’innovation : il s’agit ici de privilégier l’innovation collaborative par la mise en synergie les interactions et les capacités d’innovation des entreprises.
  • Le développement de l’entrepreneuriat qui a un impactéconomique et social, avec toutes ses implications en matière de création de richesse, de revitalisation des territoires et création d’emplois
L’Internet des objets bouscule le business model IT

L’Internet des objets bouscule le business model IT

Que ce soit à court ou moyen terme, l’adoption rapide des objets et périphériques connectés à Internet aura une profonde influence sur le bussiness IT.

En raison de l’ampleur de la demande de périphériques et objets connectés à Internet (IoT), les volumes de livraison d’appareils connectés  devraient doubler, ces quatre prochaines années.   En 2020, le nombre d’appareils connectés à l’Internet devrait ainsi totaliser  24 milliards d’unités vendues, contre 10 milliards en 2015, selon Business Insider.

De plus en plus, les fournisseurs vont être à la recherche d’opportunités et, pour cela, proposeront des dispositifs ou des services connexes répondant directement aux besoins  des entreprises. Au lieu de vendre des solutions technologiques aux services informatiques comme par le passé, les fournisseurs proposeront des produits et des services IoT directement aux personnes en charge d’opérations commerciales spécifiques.« L’amélioration de la qualité des services, de la productivité et de la fiabilité des opérations sont les trois raisons principales qui incitent les entreprises à adopter des produits et services de l’IoT», rapporte Business Insider.

Open source, des applications qui « gouvernent le monde »

Open source, des applications qui « gouvernent le monde »

Si Windows reste le système d’exploitation prédominant sur plus de 90% des PC vendus dans le monde, Linux est devenu une plate-forme leader pour les smartphones ainsi que pour les applications du Cloud et de l’Internet des Objets.

Après que ses partisans de Linux ont commencé à prédire, il y a une dizaine d’années, que Linux surpasserait Windows en tant que système d’exploitation, Linux est resté une plate-forme de niche pour PC et demeure principalement utilisé en bureautique et pour des applis nécessitant de fortes capacités de calcul.

Cependant, Linux domine l’espace mobile. Environ 4 smartphones sur 5 fonctionnent sous Linux – y compris les smartphones Android en open source. De nombreuses applications du Cloud s’exécutent sous Linux, alors que Microsoft compte sur Linux pour certains de ses services du Cloud. S’agissant des applications de l’Internet des Objets, la plate-forme émerge également comme une option de choix.